Lors de sa création en juin 2008, l’Association Parents Orphelins a mis sur pied une campagne de sensibilisation entourant la date du 15 octobre en référence aux différence activités et célébrations ayant lieux dans plusieurs pays à cette date. La  journée québécoise de sensibilisation au deuil périnatal est donc née suite à cette initiative de l’Association Parents Orphelins et la campagne a eu pour objectif de faire connaître la réalité des nombreuses familles touchées annuellement au Québec et de leur offrir une reconnaissance.

Parents orphelins
www.parentsorphelins.org

Dans le cadre de cette journée, qui me touche particulièrement cette année parce que je suis entrain de perdre un bébé tellement attendu (infertilité), j’ai rassemblé des informations sur le sujet.
Ce besoin de ne pas se sentir seule, le besoin d’en parler, l’entourage qui ne comprend pas complètement, le travail qui minimise la situation…
On a tous besoin de soutien. On en a besoin en ce qui a trait à l’infertilité. On en a besoin pour vivre notre deuil…
Même s’il n’a existé que quelques semaines dans mon ventre. Jamais, je ne vais l’oublier. JAMAIS.
Il a été notre gros espoir d’enfin devenir parents après plus de 8 ans d’essais, beaucoup de tests, des opérations, 5 inséminations artificielles, 3 FIV ICSI…
Personne ne peut me dire qu’il a à peine exister. Personne.

 

« Le deuil d’un bébé pendant la grossesse ou après, ce n’est pas le deuil du passé, comme le deuil d’un adulte.
C’est le deuil de l’avenir, le deuil du futur et des projets qui viennent avec.
Ce n’est pas un deuil qui se règle en très peu de temps, puisqu’on va peut-être revivre une grossesse, accompagnée d’inquiétudes et de stress.
Et c’est justement à ce moment-là qu’il faudra renégocier la perte qu’on a vécue. »
(Chantal Verdon, infirmière spécialisée en deuil périnatal)

 

Nos petits anges au paradis – Soutien pour les parents qui vivent un deuil périnatal
Forum
www.nospetitsangesauparadis.com

Liste des ressources disponibles au Québec, par région
http://www.nospetitsangesauparadis.com/Deuil-Perinatal-Ressources-h3.htm 

Deuil périnatal: “Je photographie les bébés pour que les parents gardent une trace”
Manon Allard est une photographe québécoise. Elle prend bénévolement des clichés de nourrissons décédés pour aider les familles à accomplir leur travail de deuil. Elle témoigne en cette journée mondiale du deuil périnatal.
http://www.lexpress.fr/actualite/deuil-perinatal-laisser-un-souvenir-aux-parents-de-nourrisons-partis-trop-tot_1611134.html

Décès et deuil périnatal – Institut national de santé publique
http://www.inspq.qc.ca/infoprenatale/deces-et-deuil-perinatal
Une pilule, une petite granule – 6 janvier 2011
Ses parents ont préparé sa venue, puis survient l’impensable : l’enfant perd la vie. Quand ce drame survient, le père et la mère sont souvent les seuls à avoir eu réellement conscience de l’existence de leur bébé. Pour les gens autour qui n’ont pas connu l’enfant, il est difficile de comprendre leur souffrance.
http://pilule.telequebec.tv/occurrence.aspx?id=788 

Deuil périnatal, douleur invisible
La mort de quelqu’un qu’on connaît à peine devrait faire moins mal, croit-on souvent. L’Association Parents Orphelins veut briser ce mythe. Perdre un enfant avant sa naissance est douloureux pour toute la famille, estime l’organisme.
http://www.lapresse.ca/le-droit/actualites/actualites-regionales/201410/14/01-4809007-deuil-perinatal-douleur-invisible.php

Des parents réunis pour la fête des anges
http://www.journaldemontreal.com/2014/10/11/des-parents-reunis-pour-la-fete-des-anges

Le deuil périnatal, ce faucheur de rêves
Zack-Éli avait 36 semaines quand il est né. On l’a fait sortir d’urgence du ventre de sa maman, Kim Paquin-Lemay. Il ne donnait plus de coups de pied depuis deux ou trois jours et les médecins, d’un hochement de tête, ont signifié que son coeur ne battait plus et qu’il ne battrait plus jamais.
http://www.lapresse.ca/le-nouvelliste/actualites/201310/18/01-4700916-le-deuil-perinatal-ce-faucheur-de-reves.php

Perdre un enfant avant sa naissance…
Une grossesse est supposée être un heureux événement, pourtant il arrive qu’elle se termine par un deuil périnatal.
http://www.canalvie.com/famille/grossesse/articles-grossesse/perdre-un-enfant-avant-sa-naissance-1.1427187

Marie-José Soubieux : « Arriver à penser l’impensable »
Le deuil périnatal est aujourd’hui mieux reconnu. Mais il reste encore tabou. Entretien avec Marie-José Soubieux, pédopsychiatre au Centre périnatal de l’IPP (Institut de puériculture de Paris)
http://www.la-croix.com/Famille/Parents-Enfants/Dossiers/Marie-Jose-Soubieux-Arriver-a-penser-l-impensable-2014-09-16-1206908

Le deuil périnatal et ses tabous
http://sherlock07.wordpress.com/2014/03/15/le-deuil-perinatal-et-ses-tabous/

Devenir un parent orphelin
Je ne suis pas d’accord avec la partie « critères »…
http://www.mamanpourlavie.com/vivre-en-famille/separation-et-deuil/10143-devenir-un-parent-orphelin.thtml

 

 

Marine

Marine

No Comment

Leave a Reply

Previous post

Marie-Claude

Next post

L’importance d’un suivi psychologique adapté