Je suis seulement à quelques semaines d’aménorrhée (difficile à épeler ce mot !), depuis mes dernières règles.
Je suis dans plusieurs groupes secrets de mamans et tout le monde y parle de symptômes, de bedaines qui commencent à pousser… Nous ne sommes pas toutes au même stade. Et de toute façon, chaque grossesse est différente. Et pour certaines, il s’agit de leur deuxième ou troisième grossesse.

Une chose sur laquelle on se rejoint beaucoup, c’est le syndrome du papier de toilette ou du fond de bobette (désolée les français, c’est très québécois ces termes !).
Comment savoir si on en est atteinte ? Très facile ! On sent quelque chose dans nos bobettes, on regarde. Aux toilettes, lorsqu’on s’essuie, on regarde sur le papier.

On espère y voir quoi ? RIEN ! On veut rien voir et surtout pas du sang, surtout pas rouge clair !

Personnellement, j’ai eu du sang (spottings) rose, rouge foncé, brun… jaune (ok là c’est pu du sang lol !), pendant plusieurs jours après mon transfert d’embryon et jusqu’à l’avant-veille de ma prise de sang à 15 dpo (day-post-ovulation). Et à 16 dpo, j’ai eu de nouveau du spotting rosé. Depuis, RIEN !

Parcontre, les hormones font que nous avons de jolies pertes blanches. On les sent parfois ces pertes. On s’inquiète. On s’observe les bobettes ou on va faire un « check up » aux toilettes.
Oui, folles de même !

J’ai décidé de porter en permanence une serviette sanitaire ultra-mince pour m’aider à moi sentir ce quelque chose de mouillé dans mes bobettes… désolée des détails ! C’est un peu moins freakant…
Cependant, impossible d’aller à la salle de bain sans regarder le papier avec lequel je me suis essuyée… c’est rendu systématique.

Et après plusieurs recherches sur internet, je vois que je suis bien loin d’être la seule…
Désolée de ce sujet un peu « dégueu », mais cela fait parti de nos vies, de nos parcours…. Pas seulement en procréation assistée, presque toutes les femmes en ont atteintes ! 😉

Marine

Marine

1 Comment

  1. Kare
    13/04/2016 at 07:12 — Reply

    Tellement vrai! Et tellement paniquant à chaque fois…

Leave a Reply

Previous post

L'attente et le résultat

Next post

Un deuil - Témoignage d'Anne-Marie