Montée de laitProcréation assistée

À toi qui osera

À toi. Toi qui osera écrire un statut « Je suis enceinte » sur Facebook aujourd’hui. Étant le 1er avril, tes amis ne sauront pas si c’est un poisson d’avril ou la vérité. (Si c’est la vérité, attends dont quelques jours pour éviter toute confusion).

Pourquoi ?
Tu ne sais pas qui dans ton facebook pourrait te lire et se sentir blessé. Parce qu’ils vivent des difficultés à concevoir ou parce qu’ils ont vécu une fausse-couche ou un deuil périnatal.
Et si tu es consciente de leur situation et que tu fais la joke quand même, ta joke est là vraiment, mais vraiment très platte.

En plus, cette blague n’implique pas que toi, elle implique tous ceux qui commenteront ton statut.
S’il ne s’agit pas de votre premier enfant, certains commentaires iront dans le sens de oh combien vous êtes fertiles, que Monsieur aura besoin d’une vasectomie pour empêcher un autre accident…

Et puis, comme tout le monde commente ce statut, il revient toujours premier dans notre fil d’actualité. Merci !

(Vive la fonction « masquer cette publication »)

C’est sûr qu’à moi, il ne me viendrait pas à l’idée de faire ce genre de blague.
Mais, j’ai été enceinte. Pendant quelques semaines. Mais pas assez longtemps pour en faire un statut Facebook.
En ce moment, je devrais avoir un ventre bien rond.
9 ans à attendre ce moment que toi tu annonces en blague à tes proches.

Certains diront que nous sommes trop sombres, nous, les infertiles. Que nous sommes jalouses…

Il me semble qu’il y a tellement d’autres bonnes blagues à faire ! 🙂

Pour terminer, je vais citer une fille de mon Facebook :

Merci de faire de ma bataille votre joke.

Marine

Marine

No Comment

Leave a Reply

Previous post

Ça sent la fin...

Next post

Il y a des changements importants...