999 faits

#8- Un statut infertile sur Facebook peut être risqué et compliqué

Tout dépendant d’où vous en êtes rendus dans vos démarches pour avoir un bébé, un statut Facebook sur votre état émotionnel face à ce que vous vivez peut être risqué et voire même compliqué.
On s’entend que vous n’annoncez pas à vos amis que vous êtes triste parce que votre produit préféré n’est plus disponible en magasin…

Donc, parmi les status d’annonces de grossesse, d’échographies, de « j’ai le meilleur bébé du monde », « mon fils a mis la salle de jouets à l’envers », vous, vous vous risquez à parler d’une autre déception dans vos essais bébé.
Vous dites que vous vous essayez depuis plusieurs années et que ça ne vient toujours pas. Vous êtes poétiques, mais restez quand même vague sur le sujet, sans entrer dans les détails techniques (parce que vous allez perdre tout le monde…).
Genre un copier d’un beau texte trouvé sur internet qui colle à votre réalité.

BANG !

Là, vous allez avoir affaire à plein de monde.
– Ceux qui ont comme un éclair de génie « Ahhhhhhh c’est pour ça que vous n’avez pas encore d’enfants !!!! »
– Ceux qui le savent déjà ou pas, et vous encouragent no matter what
– Ceux qui l’ont vécu. Ou le vivent et profite de ton statut pour t’en parler (et/ou pour faire la morale à tes amis (I did it !)
– Ceux qui sortent tous les petits trucs qu’on en entendu/lu un millier de fois
– Ceux qui font des jokes (yep !)
– Ceux qui se vantent d’avoir réussi du premier coup, eux.
– Ceux qui OMG ne savent pas ce qu’ils feraient dans ta situation !!!
– Ceux qui posent des questions, qui s’informent sur votre parcours
– Ceux qui n’y comprennent rien du tout (tu te demandes s’ils ont terminé leur 5e année genre…)
– Ceux qui désespèrent aussi, mais qui essaient depuis quelques mois seulement
– Ceux qui te parlent du vécu de quelqu’un d’autre pour t’encourager ou te démolir (ou les deux, parfois c’est mélangé)
– Ceux que t’es-pas-sûre si c’est un encouragement ou non, mais tu likes son commentaire quand même, en espérant que ça va en rester là

Bref. Sachez dans quoi vous vous embarquez. Soyez prêts à toute éventualité. Protégez-vous d’avance car oui ça se peut que des propos vous blessent.
Ou bien.
Il existe une fonction sur Facebook avec laquelle vous pouvez choisir QUI voit votre publication. Ça peut être pratique !

Marine

Marine

No Comment

Leave a Reply

Previous post

« Montée de lait » de Jean-François Breau et Marie-Eve Janvier

Next post

Étude détaillée du projet de loi 20 - Mise à jour le 28 octobre 2015