999 faits

#5 : Le thermomètre sur la table de chevet

Parmi les objets « normaux » à avoir sur notre table de chevet : une lampe, un livre, le réveille-matin et… un thermomètre !

Règle générale, il s’agit d’une des premières choses qu’un gynécologue nous demande de faire lorsque nous sommes en essais bébé depuis un certain temps. Il nous demande de faire une courbe de température afin d’interpréter notre ovulation. Souvent, il nous demande de le faire pendant 3 mois.

Attention. Il faut prendre sa température dans les mêmes conditions tous les jours. Au lever, après un bon 3 heures de sommeil consécutifs idéalement. Sans dire un seul mot. Sans mettre un pied un sol. La température corporelle est sensible. Les décimales de degrés sont importantes ! Bref, le premier geste à faire est de mettre le thermomètre dans sa bouche (ou dans le… pour celles qui souhaitent être encore plus précises !).

En gros, pour vous expliquer, lorsque nous avons nos règles, notre température chute en même temps. Ensuite, elle est plutôt stable (avec variations) jusqu’au moment de l’ovulation. À l’ovulation, elle chute, puis remonte ! Après l’ovulation, elle se restabilise (avec variations). Si la femme est enceinte, la température restera haute. Si non, elle chutera. La différence entre la température la plus basse et la plus n’atteint bien souvent même pas un degré ! Quand on vous dit que les décimales sont importantes…

Marine

Marine

No Comment

Leave a Reply

Previous post

Amendements proposés au projet de loi 20 - Volet procréation assistée

Next post

#6 : La joie de voir un test pipi à deux lignes