PolitiqueProcréation assistée

Grande bataille #1couplesur6 contre le #pl20

Récapitulons.

En novembre 2014, le Ministre de la Santé, Gaétan Barrette, a officiellement annoncé son désir d’abolir le programme de procréation assistée québécois. Ce programme a été mis en place à l’été 2010 par le Ministre Yves Bolduc sous un gouvernement du Parti Libéral. En résumé, le Ministre Barrette souhaite « revenir » au financement par crédit d’impôt. Cependant, un seul cycle de fécondation in vitro serait couvert pour les femmes de moins de 37 ans et deux cycles pour les femmes de 37 à 42 ans. Il souhaitait également rendre illégal les traitements de procréation assistée pour les femmes de plus de 42 ans. Il souhaite également enlever le financement aux personnes ayant déjà un enfant. Quelques semaines plus tard, il a dit dans les médias qu’il veut que les couples aient un minimum de 3 ans de relations sexuelles non protégées avant de recourir aux traitements. Les inséminations artificielles demeurent couvertes par la RAMQ.

Le projet de loi 20 comprend deux volets, la médecine familiale et la procréation assistée. Dans les médias, il est davantage question du côté médecine familiale. Une loi cachée dans une autre.

Au printemps 2015, il y a eu la Commission parlementaire. Plusieurs groupes, dont l’Association des couples infertiles du Québec, l’Association Canadienne de Sensibilisation à l’infertilité, la FMSQ, la Société canadienne de fertilité et d’andrologie, entre autres, sont venus déposer des mémoires, exprimer leurs opinions et proposer des solutions.

En mai 2015, après avoir fait une entente avec les médecins de famille, le Ministre Barrette dévoile des amendements au projet de loi 20, volet procréation assistée. Il enlève l’interdiction pour les femmes de 42 ans et plus, en plus de retirer le 3 ans de relations sexuelles. À notre avis, c’est de la poudre aux yeux. Il donne l’impression de faire des concessions. En réalité, il fait dévier les discussions du sujet principal : la couverture des traitements de fécondation in vitro. Selon nous, ces deux amendements sont des points faciles à retirer et avaient été prévus ainsi. Stratégies politiques.

Fin mai 2015 débute l’étude détaillée du projet de loi 20. On y retrouve un Ministre Barrette visiblement « écoeuré » de répondre à toutes les questions de l’opposition. Il se permet même d’être un peu fanfaron lorsque la député Lamarre lui demande s’il accepte de couvrir au moins un traitement de FIV. Il refuse de répondre à la question, qui lui est posée plusieurs fois, en faisant beaucoup de « blabla », en pointant les autres du doigt. Un manque de respect flagrant, particulièrement envers les couples infertiles.

En entrevue au sujet de l’entente possible avec la FMSQ, le Ministre Barrette a dit qu‘il compte sur l’abolition du programme de procréation assistée pour trouver de l’argent.

«L’adoption du projet de loi 20 peut attendre un certain temps, a réagi M. Barrette. J’ai beaucoup plus besoin du projet de loi 20 pour les économes liées à la procréation médicalement assistée que pour les engagements des médecins.» Ces économies s’élèvent à 48 millions de dollars.

Les travaux parlementaires se sont ajournées à la mi-juin 2015. La loi 20 n’a pas été adoptée et l’étude détaillée n’est pas terminée. Elle se poursuivra à l’automne.

 

DERNIÈRE HEURE !

Selon le calendrier sur le site de l’Assemblée nationale, il y aura une séance sur l’étude détaillée du projet de loi 20 le vendredi 21 août 2015.

 

Il faut agir MAINTENANT !

Vous avez, nous le savons bien, été déjà beaucoup sollicités ces derniers mois en lien avec le projet de loi 20. On entâme le « grand sprint final ».

Nous n’avons pas la prétention de vouloir renverser la vapeur et faire changer le gouvernement, et le Ministre Barrette, d’idée. Cependant, vaut mieux tout essayer que de le regretter par la suite. Si vous attendez que la loi 20 soit adoptée pour vous dire « Mais qu’est-ce que j’aurais pu faire ?! », il sera malheureusement trop tard !

Et si, malgré toutes ces actions, la loi 20 est adoptée, nous aurons au moins donner le plus de visibilité possible à notre cause. C’est le gros point positif de cette grande bataille !

 

Devenez membre de l’ACIQ !

logo

Plus l’Association a de membres, plus elle a de poids lors des discussions politiques !
Il ne suffit pas de cliquer « j’aime » sur Facebook… Devenez membre de l’ACIQ !
Remplissez le formulaire sur le lien ci-bas et envoyez votre chèque à l’adresse indiquée. Le paiement via paypal est également disponible !

Sur leur site, onglet « Devenez membre » :
http://aciq.ca/

 

Médias sociaux

Les médias sociaux sont sans aucun doute nos meilleurs alliés du côté de la visibilité. Sur notre page facebook, nous payons quelques dollars parfois afin de « booster » certaines publications plus importantes afin qu’elles rejoignent plus de gens. Mais si vous partagez nos publications (ainsi que celles de l’ACIQ), vous augmentez gratuitement la visibilité de ces publications !

– Autant que possible lors de vos tweets, utiliser les hashtag #pl20 #1couplesur6 et #assnat. Si vous manquez de place, priorisez le #pl20 afin d’apparaître dans les résultats de recherches de ce hashtag précis au projet de loi 20 !
Qu’est-ce qu’un hashtag ? Le hashtag permet techniquement de retrouver les messages le contenant ou s’y référant ce qui peut faciliter énormément une recherche.
– Suivre sur twitter et retweeter les tweets de l’ACIQ et d’Émotions invitro.
– Aimer les pages Facebook de l’Association des couples infertiles du Québec et dÉmotions invitro. Commentez et partagez les publications.

 

Affichez-vous ! #1couplesur6

Nous le savons, ce ne sont pas tous les couples infertiles qui souhaitent se coller l’étiquette publiquement et nous le comprenons parfaitement. Souvent, les essais pour un bébé sont secrets et le secret est conservé malgré l’infertilité, particulièrement s’il s’agit d’un premier bébé.
Si vous êtes à l’aise de vous afficher publiquement sur les réseaux sociaux, faites-le ! Déjà, juste de partager les publications de l’ACIQ en disant que cela vous concerne, que vous êtes #1couplesur6, éveillera votre entourage sur ce qui se passe en ce moment !
Dites-le fièrement que vous êtes #1couplesur6 ! Dites que le programme de procréation assistée est important. Oui, il pourrait être amélioré, mieux balisé, nous en sommes tous conscients, mais il ne mérite pas d’être aboli. Informez vos proches. Il y a malheureusement un peu de désinformation dans les médias. Les choses sont parfois mal dites et les gens ne comprennent pas l’essentiel. Les couples infertiles sont les meilleurs porte-paroles !

 

Plusieurs l’ont déjà fait sans même que nous en parlions. C’est génial !
Vous pouvez utiliser cette image comme photo de couverture sur Facebook.
bataille

 

Écrivez

Écrire au Premier Ministre Philippe Couillard,
https://www.premier-ministre.gouv.qc.ca/premier-ministre/joindre-pm/courriel/index.asp

Écrire au Ministre Barrette à l’adresse suivante : ministre@msss.gouv.qc.ca

Et si vous partagiez votre lettre sur Facebook ?

 

Commentez

Il y a possibilité de commenter un sujet à l’étude. S’il respecte les règles de rédaction, votre commentaire sera dès que possible soumis aux députés qui étudient le sujet que vous avez choisi de commenter et à leurs proches collaborateurs. Si un ministre participe à l’étude, le personnel de son cabinet y aura également accès.
Le formulaire est sur ce lien : https://www.assnat.qc.ca/fr/travaux-parlementaires/commentaire.html?type=Mandat&id=32555

 

Rencontrez

Écrivez et/ou rencontrez le député de votre circonscription afin de le ou la sensibiliser à votre vécu, au vécu de tous les couples infertiles actuels ou en devenir.

Voici la liste des députés et comment les rejoindre : www.assnat.qc.ca/fr/deputes

 

Écrivez ici ou ailleurs

Vous aimez écrire ? Vous avez un blog ? Écrivez votre opinion ou écrivez votre parcours (ou les deux !).
Nous pouvons également vous publiez sur ce site, envoyez-nous votre texte (ainsi qu’une ou des photos) à l’adresse emotionsinvitro@gmail.com. Merci !

 

 

Émotions invitro

Émotions invitro

Compte admin de ce site web qui représente toute l'équipe d'auteur(e)s ! emotionsinvitro@gmail.com

No Comment

Leave a Reply

Previous post

#6 : La joie de voir un test pipi à deux lignes

Next post

#7 - Mon cellulaire me suggère les bons mots