Procréation assistée

Briser le robinet pour avoir une raison de vous couper l’eau

Vous avez probablement entendu parler de la “Frénésie des embryons” dans les cliniques de fertilité qui a cours en ce moment à cause de l’annonce du projet de loi 20.

Sachez 2 choses :

  1. Les gens qui participent à cette “frénésie” sont, dans la grande majorité, des patients actuels du programme de procréation assistée qui demandent à devancer leur accès à la fécondation in vitro puisqu’elle ne sera plus couverte par la RAMQ si le projet de loi 20 sera adopté.
  1. Ces gens ne sont donc pas de nouveaux “coûts” dont on doit “fermer le robinet” comme le dénonce le Ministre Gaetan Barrette … Ces gens sont déjà dans le système et auraient eu accès à ces traitements dans les 6-12 prochains mois. Ils ne représentent donc qu’une compression des 12 prochains mois. Et c’était à effectivement prévoir.

 

Traitements devancés

C’est notre cas à mon épouse et moi, au mois de décembre 2014 nous avons demandé à notre médecin de devancer nos traitements pour nous donner le plus de chances de réussite possible avant l’adoption de la nouvelle législation.

On sabote le robinet pour justifier qu’on vous coupe l’eau

Cette situation n’est qu’une conséquence provoquée par le ministre lui-même pour manipuler l’opinion de la population de son côté. Cela s’inscrit dans son stratagème d’encapsuler la procréation assistée dans un projet de loi qui vous promet l’accès plus facile à un médecin de famille, un besoin criant pour tous les québécois mais qui n’est en rien incompatible avec la PMA (procréation médicalement assistée).

Les dernières déclarations mentionnées dans les journaux du ministre Gaetan Barrette attaquent directement des couples et des familles qui ne tentent que d’accéder à des traitements de soins pour résoudre une condition médicale reconnue par l’OMS et d’agrandir leur familles avec amour.

Le programme fonctionne

Le programme n’est pas hors de contrôle comme il veut vous le faire entendre. Le programme devait être ajusté. Une économie de 30M$ était envisageable suite aux recommandations du commissaire Salois sans toucher à la gratuité de la fécondation in vitro.

C’est l’heure de couper l’eau

Le Ministre Gaetan Barrette ainsi que le Premier Ministre Philippe Couillard ont une dent contre ce programme, qui ne représente que 0.2% du budget en santé, depuis sa mise en place. Ils assouvissent en ce moment une vengeance sans équivoque contre des idées qui vont à l’encontre de leurs politiques de privatisation du réseau de santé.

Une poignée de couples infertiles

Aujourd’hui c’est David contre Goliath de ‪#‎1couplesur6‬ pour qui l’infertilité est une réalité de tous les jours et non un bar ouvert. Qu’est-ce qui justifie une attaque aussi franche envers 16% de la population qui souhaite recevoir des soins de santé puisque cela fait partie d’une des missions fondamentales de l’Etat?

 

pmgodin

pmgodin

1 Comment

  1. Vicky
    26/02/2015 at 17:06 — Reply

    Je suis un couple sur six

Leave a Reply

Previous post

Les conséquences de l'acharnement?

Next post

Témoignage d'Annie